jeudi 12 décembre 2013

December Daily 2012 - Nine

L'an dernier, nous vous avions proposé un kit pour fabriquer votre December Daily avec un petit "atelier" pour vous donner des idées. Pour vous remercier de votre fidélité durant ces deux années, voici les explications et photos qui étaient proposées à l'achat du kit.

-------------------------------------------------------------

* Un December Daily, pourquoi ?

Parce que le scrap c'est avant tout pour se souvenir.
Parce que le mois de décembre est la période des fêtes et celle des bilans.
Parce que c'est un bon compromis pour se préparer au Project Life.
Parce que les sujets à photographier ne manquent pas.
Parce que vous auriez aimé pouvoir vous remémorer vos Noëls d'antan.
Parce que vous venez juste d'acquérir un nouvel appareil photo ou parce que vos pellicules Polaroïd vont être bientôt périmées.
Parce que c'est bientôt la fin du monde (zut, vous n'aurez pas le temps de le finir).
Parce que votre enfant va naître le 30 novembre et que vous ne voulez rien oublier de ses premiers jours.
Parce que vous venez de finir votre dernier journal intime.
Parce que vous en faites un tous les ans.
Parce qu'en règle générale, vous n'arrivez pas à scrapper vos photos de Noël.
Parce que votre mari vous menace de déménager si vous ne réduisez pas très vite votre stock de "trucs-jolis-à-garder-pour-scrapper-au-cas-où".
Parce que le Père Noël est une ordure.
Parce queeeeeeeeeeeeeee [mode Orangina® rouge]

* Préambule....

Avant de pénétrer dans le vif du sujet, il convient de s'attarder sur une autre tradition de décembre, j'ai nommé le calendrier de l'Avent.

De nos jours il se présente le plus couramment sous forme de boîtes cartonnées, avec des fenêtres prédécoupées cachant, chacune, un chocolat de plus ou moins bonne qualité, selon le prix que vous mettez dans ledit calendrier.

Heureusement, nous sommes à l'aire du DIY (Do It Youself) et nous pouvons personnaliser et améliorer le produit, voire le créer de toute pièce.

Un peu d'histoire maintenant. Wikipédia nous informe que le calendrier de l'Avent serait une tradition protestante germanique datant du XIXème siècle destinée à faire patienter les petits enfants jusqu'à Noël. Chaque matin, ils recevaient une image pieuse comportant une phrase de l'Évangile ou une incitation à effectuer une bonne action. Ce n'est que plus tard que les chocolats et autres douceurs remplacèrent les images et firent oublier la portée religieuse de ce calendrier.

De nature gourmande et peu portée à afficher ostensiblement mes croyances, je profite allégrement de cette tradition pour prendre encore un peu plus de gras à des endroits qu'il convient de garder au chaud, vus les hivers rigoureux (.....ben quoi, on se rassure comme on peut !).

Si comme moi les chocolats industriels coulés à la chaîne dans des moules en matière plastique vous laissent de marbre, ce qui va suivre est pour vous.

Je me suis accordée une pause avec deux de mes très bons amis : Google et Pinterest.

J'y ai trouvé quelques bonnes idées pour réaliser mon propre calendrier de l'Avent (mon 1er essai, datant de quelques années, consistait en une structure en bois en forme de sapin, comportant de petits tiroirs que j'avais "queustomèzé" (comme disent les branchouilles) mais qui est passablement moche et que je m'abstiendrais de vous montrer même si vous le réclamez à cor et à cri....);

Tout d'abord la "structure" avec des pinces à linge. Si vous fréquentez vous aussi Pinterest, vous n'avez probablement pas raté cette image (dont, malgré mes recherches, je n'ai pu trouver la source)


Du masking tape, de la twine, de la peinture, des pinces à linge. Cependant, à moins d'avoir un grand mur et que ça ne vous déprime pas de voir cette installation tout au long de l'année, je vous conseillerais plutôt ceci :




Vous avez également l'option petites boîtes :


L'option chaussettes :


L'option enveloppes (très design mais peu adaptée pour y glisser des chocolats, grumpffff.... mais parfaite pour des petits mots doux à découvrir chaque jour)


L'option Noël d'antan :

(l'Atelier de Valentine, je n'ai pas retrouvé le lien original)

Et mon calendrier préféré :


Si vous n'avez pas de magasin de loisirs créatifs, ni de jardinerie (alors vous habitez certainement au fin fond du Larzac, région que j'aime beaucoup mais qui n'est pas connue pour l'ivresse de ses nuits, lol) ou tout simplement que vous répugnez à acheter des choses que vous pourriez récupérer (et je suis de celles-là), il y a une alternative.

Au lieu des petits seaux, récupérez les petites boîtes de conserve (genre salade de fruits, maïs, champignons de Paris). Déchirez les étiquettes, enlevez le surplus de colle avec de l'eau écarlate et un chiffon, rincez et lavez bien le tout. Pour les peindre, un peu de peinture en bombe ou de l'acrylique (vos pitchouns seront enchantés de vous aider). Vous pouvez délimiter une zone à peindre pour garder le côté métal des conserves, avec du scotch de masquage (du vrai en magasin de bricolage) ou bien ré-hausser le tout avec vos masking tapes (nos jolis rouleaux colorés). 

Pour fixer les boîtes, vous pouvez percer un trou avec votre Crop-a-Dile si vous en avez une (je conseille également de "sécuriser" le trou avec un oeillet, pour éviter les coupures des petits doigts curieux) et avoir recours aux crochets ; ou bien, user et abuser du pistolet à colle.

Pour les chiffres, ressortez vos vieux tampons mousse dont vous vouliez vous débarrasser mais dont personne ne veut, ils feront merveille. Si vous n'en avez pas, fouillez dans vos stocks de vieux alphabets, fabriquez vous des pochoirs, ou allez-y directement au pinceau si vous avez la main sûre.

En ce qui concerne l'ordre des boîtes, vous n'êtes pas obligés de le respecter. Le calendrier de l'Avent étant destiné aux plus petits (si, si, je vous assure), vous pouvez les mélanger pour ajouter une notion éducative (je suis crédible là ???) à la gourmandise.

Venons en au plus intéressant. Que mettre dedans ? La réponse est simple. Ce que vous aimez ! Chocolats (mon calendrier idéal serait rempli d'escargots au lait de Lanvin), biscuits, petits jouets (Lego, billes, bracelets élastiques dont j'ai oublié le nom, pogs si ça existe encore, etc) selon l'âge de vos enfants, petits mots doux destinés à son ou sa partenaire (pour rappeler la tradition originelle), scrap-bidules si c'est pour offrir, petits pois si vous êtes végétariens (à ce moment là, inutile de vider les conserves....) etc. La seule limite à votre imagination est la taille des petites surprises.

J'aurais aimé pouvoir vous montrer mon calendrier de l'Avent rêvé mais je m'y suis prise en retard et je n'aime pas assez les champignons de Paris en boîte pour le rattraper. Mais promis, je mets les prochaines de côté pour réaliser mon projet au plus tôt. Et puis pourquoi ne pas faire un calendrier de l'Avant dans l'année, pour patienter jusqu'à un évènement heureux (un mariage, un anniversaire etc).....

Et SURTOUT n'oubliez pas de prendre votre calendrier en photo pour votre December Daily Diary.... (ça y est, ouf, elle est arrivée là où elle voulait en venir.....).

(cliquez sur les sources, sous les images, pour accéder aux tutoriels, s'ils existent).

*  Préparations et mise en place de votre DDD

Difficile de se lancer dans un tel projet et tenir la distance sans un minimum de préparation.
Avant toute chose, il vous faut choisir le format que prendra votre December Daily, ainsi que son style. Êtes vous plutôt album à pochettes dans un style plutôt C&S (à la manière d'Ali Edwards), ou plus freestyle avec de la patouille, journaling à la main ou à la machine, petites ou grandes photos, mini album ou format A4 ?

En ce qui nous concerne, chez SKC, nous avons opté pour un album au format 11x20cm avec des gros anneaux pour pouvoir bien le remplir et sans pochettes pour justement garder le volume.

Ceci posé, la question suivante concerne le matériel. En plus du matériel habituellement utilisés (dans le kit vous trouverez un large éventail de différents embellissements, papiers et tampons coordonnés), je vous conseille de rassembler dans une boîte tout ce qui pourrait vous servir : tickets de cinéma, de spectacles, de bus, emballages, bolduc, ficelles, flyers, tickets de caisse, illustrations et cartes postales, récupérations de vieilles décos de Noël inutilisables, coupures de journaux, feuilles mortes, dernières fleurs des champs, bref tout ce qui se rapporte à votre thème et que vous récupérerez tout au long du mois de décembre.

Dernière étape : les photos.

Vous n'êtes pas obligés de prendre une photo par jour, vous pouvez la remplacer par une des choses que vous aurez astucieusement mis de côté (voir plus haut ^^).



Voici, dans le désordre, quelques sujets à photographier et quelques thèmes dans lesquels vous pourrez piocher si vous êtes en manque d'inpiration :

- Calendrier de l'avent (ben oui, fallait bien que je vous en reparle !)
- Décorations de votre maison : couronne de l'Avent, sapin, crèche, étoile etc... N'hésitez pas à zoomer une déco particulière, plutôt que de prendre votre sapin en entier où on ne verrait pas grand chose
- Lumières de votre ville
- Vitrines ou si vous avez la chance d'en avoir marché de Noël
- Thermomètre (montrant le froid hivernal)
- Bonhomme de neige ou décors givrés (toiles d'araignées, plante recouverte de gelée du matin etc)
- Bonnets, écharpes et moufles accrochés au porte manteau
- Lettre au père Noël
- Souliers devant le sapin
- Emballage des derniers achats
- Ouverture des cadeaux
- Table ou menu des réveillons
- Préparation des cartes de voeux
- Flamme d'une bougie
- Les nombres 25 et 31
- Tasses de chocolat chaud et petits gâteaux de saison
- Petits nez rougis par le froid ou bataille de boules de neige, ou premiers pas sur la patinoire etc
- Branche de gui, de houx
- Coupes de champagne et cotillons



- Traditions de vos régions et pays (St Nicolas, fête des lumières, Treize desserts, blé de la Sainte Barbe, bredeles etc...)
- Souvenirs de vos Noëls passés, contes de Noël
- Recettes diverses : buche, dinde ou autre plat de fête
- Vos traditions actuelles (films de Noël avec les enfants, messe de minuit, etc)

J'espère que ces petites pistes vous donneront des idées.

*  Couverture de l'album

L'album se présente ainsi :


Deux couvertures en bois, cinq intercalaires avec un motif "resist" différent sur chacun et trois anneaux.

Vous remarquerez qu'il y a une face en tissu sur chaque couverture.


En ce qui me concerne j'ai retourné la couverture pour avoir la face bois devant et utiliser le tissue wrap Tim Holtz. Si vous ne connaissez pas ce produit, vous allez être conquis(es). Il s'agit d'un papier fin, (genre papier washi) que vous pouvez coller, encrer, user, peindre, tamponner comme vous le voulez.

J'ai tout d'abord découpé un morceau assez grand pour recouvrir la couverture.


Vous pouvez si vous le souhaitez, passer un coup de gesso sur votre couverture pour ne pas voir le bois en transparence. J'ai choisi de le laisser brut. Une bonne couche de vernis colle au pinceau (et oui, le bois, boit....) et j'ai posé le tissue wrap dessus en lissant avec la main. Vous pouvez également le froisser avant de le coller, pour avoir plus de relief.

Ensuite, avec des ciseaux de précisions et/ou avec un cutter, vous pouvez découper les bords.


Pour les finitions, un peu de papier émeri ou une lime à ongle de l'intérieur avec l'extérieur en suivant les contours. Pour les trous des anneaux, j'ai enfoncé la queue d'un pinceau fin et découpé les morceaux qui dépassaient.


Maintenant, place à la déco ! Pour ma part, encres distress (ici Fired brick, Brocken China, Pumice stone), des masks et un peu de peinture 3D à paillettes.






Pour finir, j'ai ombré les bords avec une encre marron, et ajouté quelques décos (les chiffres pailletés ne sont pas dans le kit, pour que chacun puisse y mettre ce qui lui convient.)

Zoom sur la peinture en relief


En ce qui concerne les intercalaires, j'ai utilisé des distress stain (recto et verso) toujours pour un effet vintage. Vous pouvez également constater que j'ai placé ces intercalaires dans le désordre), rien n'est figé ^^. Pour l'intérieur de la couverture, un mask et toujours de l'encre distress.


* Pages

Maintenant que la couverture est faite, passons aux pages intérieures.

Commençons par découper des rectangles de 10x20cm dans nos papiers préférés. Découpez autant de pages que ce que vous souhaitez. En ce qui me concerne j'en ai découpé 12, soit 2 par jours (plus l'enveloppe en kraft glassine qui servira pour un jour) puisque je m'arrêterai au 25 décembre.


Pour donner une unité à l'album, j'ai sorti l'encre de Chine et le du gesso un peu dilué pour faire des tâches de façon aléatoire, recto-verso, en laissant bien sécher entre les deux.


Pour l'encre de Chine, j'ai utilisé une pipette, juste trempée dans le flacon et secouée au dessus des pages. Pour le gesso, un couteau à peinture, pour avoir des tâches plus grosses, mais une pipette aurait aussi bien fait l'affaire. Vous pouvez aussi utiliser une vieille brosse à dents pour faire des toutes petites tâches mais attention à porter un tablier pour ne pas salir vos vêtements, il n'est pas facile de viser !

Je n'ai pas pris de photo mais j'ai fait de même avec les intercalaires. Attention, si vous souhaitez faire des tâches d'une autre couleur, utilisez de la peinture ou une encre indélébile où vous risquez d'avoir une surprise sur les parties "resist" de vos intercalaires où l'encre d'un pshitt basique n'accrocherait pas.

J'ai ajouté également des tâches faites avec le Mister Huey "Calico Shine" pour ajouter de la brillance.

Vos pages sont maintenant cohérentes entre elles et vous pouvez passer à la décoration.

Je vous conseillerais de rassembler dans une boîte votre kit et tout ce qui pourrait vous servir pour agrémenter votre DD : tampons, vieux alphabets chipboards, chutes et découpes en kraft ou autres couleurs adaptées à votre journal, tags pour écrire vos journalings, masking tapes, fil à coudre (c'est très à la mode en ce moment), poudres à embosser, morceaux de napperons en papier etc. Ainsi vous n'oublierez rien.

Voici des idées pour vos pages :






Un petit truc pour celles qui n'arrivent pas à embosser leurs tampons de manière précise (parce que dès qu'on approche le heat gun, la poudre se fait la malle) : une fois le motif encré à la Versamark (ou une autre encre à séchage lent) et la poudre versée, au lieu de diriger votre heat gun sur ledit motif, dirigez le EN DESSOUS. Ce n'est pas l'air soufflé qui fait fondre la poudre, mais la chaleur. Une fois la poudre fixée, vous pouvez "passer un coup" devant pour lisser, le cas échéant. Simple, mais il fallait y penser.






Si vous êtes originaires de Provence, vous connaissez sûrement la tradition de la Sainte Barbe. Le 4 décembre, chaque famille mets à germer dans des coupelles du blé ou des lentilles (et parfois des pois-chiches) qui serviront à décorer la table du Réveillon.

Cette tradition remonte à l'Antiquité où l'on pensait que la bonne croissance de ces pousses (issues de la précédente moisson) augurait d'une récolte généreuse. C'est donc un symbole de prospérité et de fécondité.

Pour respecter la tradition, il vous suffit de choisir trois jolies coupelles (assorties aux couleurs de votre table du Réveillon), et d'y étaler un fond de coton humidifié. Vous trouverez du blé assez facilement dans tous les commerces si vous habitez en Provence, avec peut être un peu plus de difficulté si vous vivez ailleurs mais grâce à l'association "Le Blé de l'epérance" (qui récolte des fonds pour le confort des enfants hospitalisés) ce ne sera pas mission impossible.

Étalez une fine couche de blé (ou de lentilles ou de pois chiches) sur votre coton humide et laissez votre coupelle à la lumière (mais pas en plein soleil pour ne pas les griller bien sûr). Assez rapidement vous verrez de jolies pousses vertes sortir de vos graines. Pensez à humidifier le coton régulièrement ou laissez votre enfant s'en occuper, généralement ils adorent avoir ce genre de responsabilité (sauf s'ils ont plus de 12 ans....).




Le soir du Réveillon, décorez vos coupelles avec des rubans et placez-les sur votre table. Cette tradition ayant été "récupérée" par l’Église (les 3 coupelles représentant la Trinité) il est de coutume de placer les coupelles à côté de la crèche jusqu'à l’Épiphanie.



Note aux personnes ayant des chats et vivant en appartement : bien que n'ayant pas l'attrait de la valériane (ou herbe-aux-chats) les pousses de blé feront le bonheur de vos matous. Pensez à mettre vos coupelles hors de leur portée jusqu'au 24 décembre, ce sera leur cadeau de Noël !

Je vous entend d'ici : c'est bien beau de parler mais on veut du scrap nous. Du-scrap, du-scrap, du-scrap !

Voilà, il arrive avec la suite des pages réalisées avec votre kit :


L'enveloppe en glassine kraft sert donc de page de fond. Un brad avec le numéro 5 (vous ne l'avez pas forcément dans votre kit, vous utiliserez ce que vous avez pour le chiffre du jour) et un bout de twine de récupération pour ouvrir facilement l'enveloppe. A l'intérieur j'ai mis un tag pour le journaling du jour.


Quelque chose que j'aime bien faire pour décorer facilement une page unie, la répétition de tampon en ton sur ton et une mise en relief avec une couleur qui tranche. Ici le tampon "Celebrate life" de la planche Ali Edwards comprise dans le kit est tamponné une première fois en noir. Ensuite, le "This is life" est tamponné plusieurs fois (distress Broken China) de part et d'autre du motif noir en pensant à décaler à chaque fois. Pour la dernière ligne du haut, j'ai juste réencré le bas du tampon pour donner une impression de flou.


Le verso de l'enveloppe supporte un sticker de la planche du kit.


 Le tampon est "encré" avec de la colle Glue pad puis recouvert de flock blanc pour un effet velours.


Un die rosace et du calque agrémente la page numéro 6, jour de la Saint Nicolas. Pour donner réellement l'effet d'une écriture manuscrite, je recoupe la partie gauche de chaque lettre de la planche de stickers avant de les coller en faisant coïncider les déliés.

Hier nous étions le 6 décembre, jour très attendu en Europe de l'Est et dans l'Est de la France où le père Noël est souvent remplacé par Saint Nicolas.

Ici, en Alsace, il est de tradition qu'assis sur son âne et accompagné du Hans Trapp (le père fouettard) il apporte mandarine et manala (männele, mannala, les patois alsaciens ont diverses orthographes du mot selon la région) aux enfants sages.

Voici à quoi cela ressemble :


Une sorte de bonhomme que l'on peut glacer ou sur lequel on peut rajouter des yeux, des boutons etc, à la manière du gingerbread ou bonhomme en pain d'épice que vous connaissez sûrement :


Voici une recette facile à reproduire avec vos enfants et découvrir ainsi une tradition venue de l'Est :

Pour 8 manalas :

350g de farine
40g de beurre
2 petits oeufs
7g de sel
3 ou 4 cuillères à soupes de sucre
10g de levure de boulanger
20 cl de lait
Sucre glace, trait de citron (pour un glaçage éventuel)

* Délayer la levure avec un peu de lait et le sucre. Ajouter l’œuf battu puis le lait restant.
* Dans un saladier, mélanger sel et farine et petit à petit, incorporer le beurre coupé en dé, du bout des doigts (pensez à sortir le beurre du frigo à l'avance)
* Ajouter le mélange levure/lait et pétrissez jusqu'à obtenir une boule qui ne colle plus. Vous pouvez ajouter de la farine pour cela. Sur un plan de travail fariné, pétrir encore un peu (1 minute suffit) la boule de pâte avant de la remettre dans le saladier. Couvrir le d'un torchon humide et laisser gonfler la pâte au moins 2h à température ambiante (pas un endroit trop frais).
* Sortir la pâte et la travailler brièvement avant de la diviser en 8 morceaux égaux.
* Sur chaque morceau, prélever une boule de pâte qui servira de tête au manala et façonner un cylindre avec le reste de pâte.
* Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé assembler la tête et le cylindre légèrement aplati. A l'aide d'un couteau très bien aiguisé inciser la pâte pour former bras et jambes en faisant attention à ne pas faire de membres trop fins qui cuiraient trop vite par rapport au reste. Faire de même pour les autres morceaux.
* Éventuellement placer les yeux et les boutons (en pépites de chocolat par exemple). Recouvrir d'un torchon humide et laisser gonfler au moins une demi-heure. Penser à bien écarter les manalas ^^
* Préchauffer le four à 220° et badigeonner les manalas avec un jaune d’œuf battu dans du lait.
* Mettre la plaque au four et baisser immédiatement la chaleur à 200° pour 15 minutes (s'ils sont bien dorés avant, ne pas hésiter à les sortir).
* Mélange le blanc d’œuf restant à du sucre glace et ajouter un trait de citron. Glacer les manalas au pinceau dès la sortie du four et.... bon appétit !!!

Pour vous faire patienter jusqu'au refroidissement de vos manalas, quelques pages de mon journal :



Rien de particulier pour cette page où j'ai juste récupéré la partie du die cut de la veille que j'avais découpé.


Un tampon avec des nuages, détouré et des gouttes de liquid appliqué blanc pour représenter la neige. Malheureusement en fermant le journal, la neige s'est un peu écrasée lol.



Un napperon coupé en deux, un tampon recouvert de flock rouge pour l'effet velours, un peu de fil à coudre et le tour est joué.




La branche est encrée avec la distress vintage photo et du "liquid appliqué" représente la neige.



















Comme d'habitude, quelques tampons et un peu de glossy pour mettre en relief.


Un napperon coloré avec le spray Dylusion Vibrant Turquoise dilué dans un peu d'eau. 



Les chiffres sont en grungeboard, encrés en noir et pshitté avec le Mister Huey Calico Shine pour la brillance.

La photo du jour 19 (et que je ne vous montre pas) est imprimée sur du transparent à la taille des pages (10x20cm) et perforée.







Cet intercalaire m'a causé de gros soucis puisque je l'ai recouvert de glossy 3 fois de suite.... J'ai tout d'abord tamponné mes petits bonshommes comme d'habitude, recouvert la demoiselle de glossy et mis l'intercalaire de côté. Cinq minutes plus tard, j'ai posé une feuille dessus, totalement absorbée par ce que je faisais. On enlève ce qui a bavé et on recommence en mettant l'intercalaire sur une autre table, le pensant à l'abri. C'était sans compter sur mon étourderie légendaire 10 minutes plus tard, quand on est en train de ranger et qu'on pose le doigt juste sur la ptite bonne femme toujours pas sèche. Et LÀ je peux vous dire qu'on prend sa respiration 4 ou 5 fois calmement pour se retenir de tout mettre à la poubelle. Rebelote, essuyage, et 3ème couche de glossy qui sèchera sur la bibliothèque pendant 4 jours puisque j'avais fini par l'oublier.

Ça y est, vous pouvez vous moquer....





Les bannières sont des tampons détourés, avec des textes tamponnés également. Un mini œillet et de la mousse 3D pour donner du relief.





Le chipboard est recouvert du "tissue paper" dont il me restait un assez gros morceau.

C'est tout pour cette année.

Nous espérons que ces petits exemples pour vos December Daily vous auront plu et vous auront donné des idées pour les remplir.

-------------------------------------------------------------------

Bravo si vous êtes arrivé au bout ! N'hésitez pas à nous montrer vos December Daily en laissant un lien en commentaire.

L'équipe SKC

6 commentaires:

  1. Génial cet article très complet. Merci.

    RépondreSupprimer
  2. Wawouuuuuuuuuuuu, magnifique !!!! Quel article !!!! bravo bizzzzzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
  3. magnifiques tous ces calendriers de l avent !!! et le december daily superbe.

    RépondreSupprimer
  4. Mamamia!! On s'en prend plein les yeux!!!

    RépondreSupprimer
  5. That is a gorgeous album. Love every detail.

    RépondreSupprimer
  6. That is a gorgeous album. Love every detail.

    RépondreSupprimer

Votre avis NOUS intéresse, n'hésitez pas à nous dire ce que vous pensez.